Poursuite des essais de la balle 2005 Gras

Poursuite des essais de la balle 2005 Gras

Messagepar jps » 25 Nov 2006 08:39

PREPARATION POUR LE SECOND TIR
L'arme utilisée pour ces essais est un fusil d'infanterie Gras Mle 1874M80 fabriqué neuf d'origine à St Etienne
LES ETUIS :

Recalibrage partiel des étuis :

Immédiatement après le tir, les étuis subissent un recalibrage partiel et sont désamorcés.

Nettoyage des étuis :

Les puits d’amorce sont nettoyés.
L’intérieur des étuis est ensuite nettoyé sous l’eau du robinet à l’aide d’une brosse en nylon.
Ils sont ensuite plongés ¼ d’heure dans une solution de 2/3 d’ammoniaque et 1/3 d’eau, rincés sous l’eau du robinet et séchés à l’air libre.


Mise à longueur des étuis :

Les collets sont élargis à 11,25mm mais sans évasement des lèvres.
Les étuis étaient neufs et à la longueur de 59,3mm. Après le 1er tir, ils on gonflé et leur longueur a de ce fait légèrement diminué.
Les étuis sont passés au Case trimer et leur longueur uniformisée à 59,2mm, puis ébavurage intérieur et extérieur des lèvres du collet.

Evasement des lèvres du collet :

Les étuis sont à nouveau calibrés intérieurement à 11,25mm, mais cette fois les lèvres du collet sont légèrement évasées jusqu’à 12mm (extérieurement).

Polissage des étuis :

Les étuis sont légèrement polis en les faisant tourner entre les doigts sur une paille de fer relativement fine.

Amorçage des étuis :

Les étuis sont enfin réamorcés avec les amorces CCI 200 LR


PROJECTILES :

Balle 2005 de 26,65 grammes en plomb légèrement durci, 4 à 5 Saeco (contrôlé au testeur)


Fond de rayures :

Calibrés à 11,52mm

Zone de sertissage :

Réglage de l’outil de calibrage de la base des projectiles à l’aide de la balle 2005. La base affleure le sommet du calibreur, levier à fond vers le bas.

GRAISSAGE DES PROJECTILES :

Graissage au doigt avec la graisse bleue la veille du chargement des cartouches.

CHARGES DE POUDRE :

La charge de 4,35 grammes de poudre Suisse n°4 produisait un tir bas de 18cm et à droite de 8cm par rapport au point visé. La nouvelle charge va donc être augmentée pour essayer de remonter et recentrer le tir.

Nous choisissons de porter la charge à 4,5 grammes
Les charges de poudre sont déposées dans les étuis par un drop tube de 95cm de long.

DETERMINATION DU VIDE ENTRE LA CHARGE ET LE HAUT DE LA DOUILLE:

A l’aide de la jauge graduée :

Avec 4,5 grammes de Suisse n°4 = 18mm
Avec 4,6 grammes de Suisse n°4 = 17mm
Avec 4,7 grammes de Suisse n°4 = 16mm

DETERMINATION DE LA HAUTEUR DE LA BOURRE :

Sachant que la partie siégée du projectile est de 10mm :

Avec 4,5 grammes = 8mm
Avec 4,6 grammes = 7mm
Avec 4,7 grammes = 6mm

FABRICATION DES BOURRES SECHES:

- rondelles de papier sulfurisé diamètre 11mm
- rondelles de carton diamètre 11mm et épaisseur 2mm (calendrier)
- rondelles de carton (paquet de cigarettes) diamètre 11mm et épaisseur 0,3mm

FABRICATION DES BOURRES GRASSES :

Grease cookie de diamètre 11mm et de 4mm ½ d’épaisseur. (Le feutre gras produisait des résidus, il est supprimé)

HAUTEUR REELLE DE LA BOURRE :

Une bourre réalisée « en l’air » donne une hauteur totale de 9,5mm (la hauteur de la bourre confectionnée avec du feutre était de 8mm) avec :

- Un carton de paquet de cigarettes
- Un grease cookie
- Deux rondelles de carton de calendrier
- Une rondelle de papier sulfurisé.

POSITIONNEMENT DE LA BALLE :

La base des projectiles est soigneusement essuyée au chiffon sec pour éliminer toute trace de graisse.
Le projectile est présenté bien verticalement sur le collet évasé.
L’outil de sertissage est réglé à 110,7mm pour obtenir un positionnement du projectile au ras de la bande de guidage fond de rayures (11,52mm).
La poignée de la presse en position basse à fond, l’évasement des lèvres du collet doit être refermé (sans plus !)

MUNITION OBTENUE :

Nous obtenons une munition de 77mm de long, chargée de 4,5 grammes de poudre Suisse n°4.

Une série de 10 cartouches a été dotée d’une bourre composée d’une rondelle de carton (paquet de cigarette) fin diamètre 11mm posée sur la poudre et surmontée de deux grease cookie et d’une rondelle de papier sulfurisé sous la balle. La compression de cette bourre est de 2mm lors du sertissage de la balle (il reste 8mm entre le haut de la bourre et les lèvres du collet de l’étui).

Le reste des cartouches a été doté d’une bourre composée d’une rondelle de carton fin diamètre 11mm posée sur la poudre, d’un grease cookie, de deux rondelles de carton de calendrier et d’une rondelle de papier sulfurisé. La compression de cette bourre est également de 2mm au sertissage de la balle.


LE TIR DU 23 NOVEMBRE 2006

Le tir du 23 novembre 2006 avait pour objectif :

1. de contrôler que la suppression de la bourre en feutre graissé et son remplacement par un grease cookie produisait moins d’encrassement du cône de raccordement.
2. de contrôler l’effet de l’augmentation de la charge de poudre noire Suisse n°4 de 4,35 grammes à 4,50 grammes
3. de contrôler l’effet de la modification d’une bourre sur la régularité du tir.

Les constatations :

La température extérieure était de 15°C, pas de vent, les cibles n’étaient pas illuminées par le soleil. La visée n’était pas facile (conditions pratiquement identiques à celles de la séance de tir précédente).

Image

Aucun incident de tir consécutif à l’encrassement de l’arme ne s’est produit cette fois. La bourre en feutre gras était donc bien la cause de ces incidents. Problème résolu par l’adoption de grease cookie.
Les tirs peuvent se succéder sans qu’il soit nécessaire de nettoyer le canon. La balle à fond de rayures, en raclant le fond du canon, permet de maintenir un niveau d’encrassement toujours égal à celui produit par une seule décharge.
L’encrassement n’augmente pas et de ce fait la précision reste constante tout au long de la série. Les suies sont grasses et facilitent la translation du projectile dans le canon. Pas de plombage significatif du canon non plus.

Image

L’augmentation de la charge de poudre s’est révélée bénéfique sur les groupements obtenus, qui cette fois se situent nettement dans l’axe du tir et mieux centrés par rapport au visuel.

Image

Les cartouches dotées de bourres exclusivement en graisse ont d’entrée donné satisfaction, au point que je croyais qu’il serait difficile de faire mieux sans modifier encore la charge de poudre.

Surprise !!!!!!!!!!!

Les cartouches dotées de bourres mixtes (graisse et carton) groupent merveilleusement bien et leur régularité est excellente.
Mon ami André, tireur Belge de haut niveau et spécialiste en poudres qui n’avait pourtant pas ses lunettes, après avoir déterminé sa hausse a commencé un festival de 10 à peine croyable. Un groupement digne d’un fusil muni d’une optique de visée...Il faut dire qu'il s'y connait puisque c'est son métier!


Image
Nous sommes proches du chargement idéal pour cette cartouche à poudre noire. C’est pratiquement point visé, point touché. Il va falloir affiner encore un peu la charge et faire d’autres essais de bourres. Je suis agréablement surpris par la régularité déjà obtenue dès ce deuxième tir. Je vous assure que c’est tout simplement fantastique...
Image
Je n’ai plus de poudre et plus de balles, alors il va falloir attendre un peu pour d’autres essais.
La charge idéale n'est pas encore trouvée, mais ça viendra...
Bien amicalement
Jean-Pierre

http://jp.sedent.free.fr
Avatar de l’utilisateur
jps
 
Messages: 261
Enregistré le: 01 Nov 2005 16:09
Localisation: France (Aude)

essai de la balle 2005 Gras

Messagepar buffalo » 25 Nov 2006 22:49

bonsoir jean Pierre
comme d'habitude , tu nous offres une splendeur
merci pour nous
cordialement


:sante:
buffalo
 
Messages: 23
Enregistré le: 25 Oct 2006 21:59
Localisation: bouches du rhônes

Messagepar willy » 26 Nov 2006 19:10

Bonjour à tous,

Encore bravo Jps,pour nous faire partager ta passion de la sorte, il ne reste plus qu'a compiler tout ça dans un bouquin :wink:
Mieux vaut une allumette intelligente qu'un sot briquet !!!
Avatar de l’utilisateur
willy
 
Messages: 1460
Enregistré le: 28 Sep 2005 14:13
Localisation: Sud Est chez les moustiques tigres :-(

Messagepar jps » 26 Nov 2006 20:13

Content de voir que ce sujet vous intéresse.
Si vous avez des questions à poser sur ces essais n'hésitez pas à le faire, c'est avec grand plaisir que j'y répondrai dans la mesure de mes possibilités.
Bien amicalement
Jean-Pierre

http://jp.sedent.free.fr
Avatar de l’utilisateur
jps
 
Messages: 261
Enregistré le: 01 Nov 2005 16:09
Localisation: France (Aude)

Messagepar remington59 » 26 Nov 2006 20:35

un petit bonjour et un grand bravo :pouce: :pouce:
loin de chez moi, mais avec la machine du copain j'arrive à me débrouiller pour te saluer :salut: :salut:
"le danger n'est plus le bruit des bottes mais le silence des babouches"

Si tes résultats ne sont pas à la hauteur de tes espérances, dis toi bien que le grand chêne lui aussi un jour a été un GLAND


UNPACT Member
Avatar de l’utilisateur
remington59
 
Messages: 25239
Enregistré le: 25 Nov 2005 10:58
Localisation: nord, pas loin des baraques à frites fraiche, ben ouais, pas des congelées

Messagepar poudreux » 27 Nov 2006 14:50

Salut, comme d'habitude tout est parfait, que dire d'autre que bravo et merci.
Pulvérocordialement
Avatar de l’utilisateur
poudreux
 
Messages: 2743
Enregistré le: 24 Sep 2005 11:07
Localisation: devant le clavier

Messagepar cro24 » 28 Nov 2006 00:17

Un grand merci pour ce que tu nous fais partager et bravo pour cet essai
tire au cordeau :merci:

Du coup ton grease cookie m'a tellement fait envie que je reviens, enfin juste change
de chaise :lol: , de regarder avec un etui reforme et une balle ce que je pouvais gratter
dans mon 45/70 pour y loger de la graisse!!!
Une petite question si je peux me permettre(et si j'ai bien compris...):
Pourquoi ordonner la majorite des rondelles de cette maniere entre la graisse et
la balle plutot que cote poudre?
cro24
 
Messages: 195
Enregistré le: 03 Oct 2005 11:49

Messagepar jps » 28 Nov 2006 11:23

Bonjour Cro24

La bourre qui a été officiellement adoptée en dernier lieu dans cette cartouche était composée d'un simple cookie de cire pure posé sur une fine rondelle de carton le séparant de la poudre.

La fine rondelle de carton évite qu'à la compression qui se produit lors du siégeage de la balle, des grains de poudre ne viennent s'incruster dans la graisse. En plaçant la graisse directement sur la poudre, lors du tir, celle-ci est complètement volatilisée, vaporisée dans le canon et ramollit les suies de combustion auxquelles elle se trouve ainsi incorporée.
Les rondelles de carton qui suivent permettent de combler le vide restant jusqu'à la base du projectile. Ce carton semble faire augmenter la pression développée.

J'avais fait des essais il y a quelques années en plaçant la graisse entre deux rondelles de carton de calendrier et je retrouvais cette bourre intacte à quelques mètres en avant du canon après le tir. J'ai donc supposé que par compression, le cookie avait bien graissé le canon, mais avait ensuite été râclé par le carton qui le suivait. N'étant pas au contact direct de la flamme, la graisse n'avait pas fondu. Il faut tenir compte du fait que les rayures du Gras sont très profondes (0,25mm).
Néanmoins, d'autres essais seront repris avec cette façon de procéder et la balle à fond de rayures pour comparaison.

Mon ami André, spécialiste des poudres m'a recommandé de fabriquer des cookie avec 15% d'huile de parafine et 85% de cire d'abeille et rien d'autre entre la poudre et la balle. Ce mélange est plus ferme que la graisse que j'utilise et combine peut être les effets de la graisse et du carton. Il faudra essayer (il est à noter que celà se rapproche fortement de la bourre d'origine).

Pour le 45/70 Alain Launais recommande une bourre composée d'une rondelle de sèche de sous bock posée sur la poudre, une rondelle de sous bock grasse, une rondelle de sous bock sèche et enfin une rondelle de papier sous la balle graissée. Si ce tireur de haut niveau le fait c'est que ça convient parfaitement dans son arme et pour ce calibre. Vu les résultats qu'il obtient il ne faut peut-être pas chercher plus loin?
Bien amicalement
Jean-Pierre

http://jp.sedent.free.fr
Avatar de l’utilisateur
jps
 
Messages: 261
Enregistré le: 01 Nov 2005 16:09
Localisation: France (Aude)

Messagepar quewalda » 28 Nov 2006 12:31

Quelques réflexions, en vrac ('suis pressé... :oops: )


que penser de la technique utilisée par beaucoup de tireurs ricains qui utilisent un outil spécial pour comprimer la poudre avant le placement de la (des?) bourre et de la balle? de façon à optimiser la compression

à les lire, cela constitue une partie essentielle du processus de chargement

j'imagine que cela permet de transférer la pression nécessaire directement sur la charge sans devoir agir sur le grease-cookie .

évisemment ils utilisent essentiellement des douilles quasi droites et la 11mm Gras est du type "bouteille" ce qui limite sans doute les possibilités de compression...

mais puisque JP semble prêt à explorer toutes les facettes du problème.....

quoi qu'il en soit, le résumé de ses expériences est un régal, comme d'hab. (merci!!!)
Dogs Leave Pawprints on our Hearts
Avatar de l’utilisateur
quewalda
 
Messages: 3275
Enregistré le: 28 Sep 2005 09:40

Messagepar jps » 28 Nov 2006 19:59

Cette méthode de compression doit sans doute apporter un peu plus de régularité dans la fabrication des cartouches. Mais alors on ne se sert plus du drop tube?
Bien amicalement
Jean-Pierre

http://jp.sedent.free.fr
Avatar de l’utilisateur
jps
 
Messages: 261
Enregistré le: 01 Nov 2005 16:09
Localisation: France (Aude)

Messagepar cro24 » 29 Nov 2006 22:55

Merci JPS pour ces precisions et aussi pour les articles dispos sur ton site. Je connaissais mais pas tous

J'aurais du commencer la. Les seuls ecrits que j'ai lus sur le grease cookie sont ceux de
Paul Matthews. Comme lui fait ils sont moins consistants car fait avec la meme graisse
que celle destinee aux balles et il y a risque de contamination de la charge si la
rondelle intercallaire n'est pas suffisament etanche. C'est a ca que je pensais mais
qui ne risque pas d'arriver vu la composition du tiens. Maintenant je sais ce que j'aurais
a essayer apres les fetes!!!

Pour le tassement le monsieur deja cite en parle et s'en sert pour gagner un peu
de vitesse de l'ordre de 20 FPS il me semble. Il faut faire des tests avec des tassements
progressifs et aller jusqu'a commencer a obtenir des vitesses et des groupements
irreguliers.
Pour utiliser cette technique il faut un equipement que lui estime devoir faire partie
de la panoplie de base du tireur meme sans ca: un chronographe. Pas sophistique
seulement capable de mesurer la vitesse et donc tester les chargements pour s'assurer
de leur regularite et les valider. Il utilise quand meme le drop tube mais de facon
innatendue: se servir de la gravite pour etager les grains de poudre du plus gros et
lourd donc moins facile a enflamer en bas contre l'amorce aux plus fins en haut de
charge.
J'avoue que je suis encore loin de tout ca tant au niveau equipement que competences
mais je ne desespere pas y arriver!!! Surtout avec le partage de telles experiences
:pouce:
cro24
 
Messages: 195
Enregistré le: 03 Oct 2005 11:49


Retourner vers La réglementation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités